Religion - idéologie » Discussions


Venez et Voyez

  • 31 décembre 2013
    Introduction

    « Ils lui dirent : Rabbi où demeures-tu ? Jésus répondit : venez et voyez. Ils virent donc où il demeurait, et ils demeurèrent auprès de lui ce jour là » (Jean 1,38-39)

    Cette invitation s'adresse à chacun d'entre-nous. Nous allons voir pourquoi et en quoi

    Venez et voyez

    Sous l'impulsion de la révolution française, puis de la période qui a suivi dite : « siècles des Lumières » et dans laquelle nous nous trouvons toujours (nous en sommes les héritiers et continuateurs), la lumière de la raison a supplanté la lumière de la foi (chrétienne) dans un grand nombre d'êtres humains.

    (Commentaires : Le « siècle des Lumières » est marqué par le rationalisme philosophique et l’exaltation des sciences, par la critique sociale et de la hiérarchie religieuse. Cette expression est fréquemment employée par les écrivains de cette époque, convaincus qu’ils viennent d’émerger d’une longue période d’obscurantisme et d’ignorance, et d’entrer dans un nouvel âge illuminé par la raison, la science et le respect de l’humanité).

    Nous disons que ce n'est pas la religion qui est mis en cause, à côté de la royauté, dans la révolution française, mais le péché humain. Les révolutionnaires, animées d'une colère compréhensible, se sont trompés de cible. Au lieu de s'en prendre au péché de l'homme, aux passions mauvaises qui habitent le coeur de l'homme, au lieu d'entrer dans un vrai combat spirituel en eux-mêmes, ils s'en sont pris à la religion, à la foi chrétienne, qui est bonne elle-même, qui est le Christ Lui-même, Source du salut éternel de l'homme.
    Ils ont chassé du trône le roi terrestre, ainsi que le seul et vrai grand Roi : le Christ. De fait, ils ont permis que s'installe sur le « trône» terrestre et grandisse la vraie source du mal, qui a déjà chassé nos aïeux ancestraux du Paradis, un pouvoir démoniaque : L'orgueil de la raison et la liberté irresponsable.

    Faisons un peu d'anthropologie chrétienne de l'homme:
    La raison et la liberté sont des facultés bonnes que Dieu a donné à l'homme, pour l'aider à « cultiver et à garder la terre (gén 2, 15) » qu'il lui a confié. L'être humain est une créature raisonnable et libre.

    Cependant nos aïeux ancestraux, Adam et Eve, de par leur orgueil et leur désobéissance à Dieu, se sont coupés et éloignés de Dieu. Leurs descendants, c'est à dire nous-mêmes, ont reçu comme héritage: mortalité, maladies et souffrance.

    Déconnectée ainsi de la Raison (Logos divin) et de l'inspiration divines (Esprit Saint), la raison et la liberté humaines se sont retournés vers l'intérieur de l'homme, vers ses sens (pensées et désirs). Ce retournement des facultés de la nature humaine vers elle-même, a eu pour conséquence que l'homme a donné naissance en lui-même aux passions humaines; l'esprit et l'âme humaine sont devenus des esclaves de celles-ci.
    Il en résulte que la raison et la liberté humaines ne sont plus libres et sains. L'esprit humain ne voit plus la création et les êtres humains tels qu'ils sont, dans une participation à la grâce divine, mais plutôt dans une relation aux passions qui habitent le coeur humain, et qu'il cherche librement à satisfaire. Mais cette liberté qui consiste à satisfaire librement ses passions, le plus souvent au détriment d'autrui, est erronée et perverse.

    L'être humain a été créé pour chercher et aimer librement Dieu, et aimer les être humains avec un coeur empli de l'amour de Dieu. Hors de cet amour divin, l'homme est incapable d'aimer d'un coeur pur.

    Autrement dit, un voile sombre des passions sépare l'homme de Dieu et l'homme de lui-même; l'être humaine ne se voit plus tel qu'il est véritablement, crée à l'image de Dieu (gén 1, 27), vivant dans une relation vivante à Dieu. Il ne voit plus en lui-même la Lumière divine et ne ressent plus le Souffle divin.

    Pour conséquences, l'être humain vit dans un monde des illusions. Il ne le sait pas! Il vît dans un monde à l'envers. Il se prend pour le vrai dieu, le maître et le centre du monde, où la raison humaine est idolifiée et idôlatrée, où le vrai Dieu n'existe pas, où Celui-ci est ridiculisé, où Il est rélégué au rang des dieux et idôles paiennes du passé.
    Cet homme là, humain déchu, déchu de son état spirituel paradisiaque, a besoin d'un Nouvel Adam qui vienne le sauver de la mortalité, de ses maladies et de sa folie. Ce nouvel Adam est le Christ Lui-même, qui est homme, tout en restant Dieu, qui va lui opporter le Salut.

    Venez et voyez

    L'être humain ne peut voir sa folie, ne peut se voir tel qu'il est vraiment, ne peut voir l'état déchue de son humanité, ne peut voir non plus cette « Lumière divine » qui brille au fond de lui-même, parce que l'orgueil de sa raison et toutes les autres passions qui l'habitent forment un voile épais, sombre et infranchissable entre lui et Dieu.
    L'être humain (déchu) dira alors que la religion n'est que baliverne, stupidité, opium du peuple et folie des hommes pour asservir les esprits, alors qu'il est lui-même dans cet état de folie, dans un état de servitude, asservi à l'orgueil de sa raison, lequel lui fait refuser Celui qui est Source de la vie humaine et divine, Celui qui est « Amour, Paix et Joie » dans le Saint Esprit.
    Seule la foi qui est un don de Dieu, à celui qui la demande; qui est conversion au Christ, Dieu et Homme, peut traverser ce voile. Le Royaume des Cieux est conquis par les violents (St Matt 11, 12).

    Cela signifie que le Royaume des Cieux, la vie éternelle, nécessite de collaborer volontairement, énergiquement et librement à la Grâce divine qui nous est donnée dans le don de la foi.
    Alors, comme nous le chantons dans la liturgie orthodoxe, nous osons dire : « venez et voyez combien le Seigneur est bon » dans Son Eglise, qui est Son Corps glorifié.

    Lorsque vous l'aurez vu, par la foi, et goûter dans l'eucharistie, vous pourrez encore exulter de joie en chantant : « Nous avons vu la vraie Lumière, nous avons reçu l'Esprit céleste, nous avons reçu la foi véritable, adorons l'Indivisible Trinité car c'est elle qui nous a sauvé».
    Comme nous en témoigne les évangiles, la liturgie, la Tradition orthodoxe et tous les saints de tous les temps: Dieu est amour (1 Jean, 4, 16) et Il veut que tous les hommes soient sauvés (1 Tim 2,4-6).

    Dieu se donne à voir, par le Christ, Lui qui est l'icône du Père, il se laisse goûter dans Son Corps et Son Sang offerts dans la liturgie eucharistique.

    Conclusion

    Dieu n'est pas une un sujet de réflexion et une idéologie. Il est inaccessible et incompréhensible à notre raison humaine déchue.

    Chose extraordinaire et folie pour les hommes à la raison déchue, Dieu se laisse voir dans le Christ et Il se donne et Se laisse goûter, par Sa Grâce divine, à ceux qui marchent dans la foi et l'amour en Lui, Lui qui est Dieu et Homme.

    Par la foi et l'amour en Lui, Il nous offre, dans Son Eglise, Son Corps et Son Sang pour faire de nous des nouvelles créatures, des être humains déifiés. Il nous donne ainsi accès à Son Royaume des Cieux, il nous fait participer à la vie éternelle, dès maintenant et dans les siècles des siècles.Amen.

    Si vous souhaitez aller plus loin et lire d'autres articles théologiques : http://www.maldevivre-therapeute.com/ecrits.html